Colombie - deuxième partie - deux tandems, quatre amis en route pour Bogota

Colobie region du cafe

Nous vivons le jour le plus chaud que nous ayons connu jusque-là. Tous nos efforts pour rester en vie malgré la chaleur qui nous assomme sont vains puisque nous arrivons épuisés et desséchés à Guamo. Alexi et Nathalia ont tant souffert du chaud qu'ils supplient leurs compères de prendre une chambre climatisée. Grâce à une dame fort gentille, leur souhait est exaucé et c'est dans une piscine que nous nous retrouvons ! Nous décidons de rejoindre la région du café en bus en évitant la dangereuse « linea ». Une route belle mais à la circulation frénétique et trop dangereuse selon tous les colombiens que nous questionnons.

Nous découvrons le bonheur de vivre dans une finca, une ferme de bananes appartenant à Patricia, une amie de la famille à Nathalia. Cette dernière nous parle de son papa qui a été kidnappé par les Farc il y a plus de 20 ans, ils en voulaient à sa propriété. La seconde fois qu'ils ont voulu le kidnapper, il a resisté et s'est fait abattre. Nous sommes en pleine période d'accord de paix entre les Farc et l'état colombien. Malgré l'histoire tragique de sa famille, Patricia souhaite que la paix règne et nous participons avec elle à un mouvement pacificateur sur les réseaux sociaux en posant sur une photo. Certains sont contre ces accords, peut-être parce qu'ils signifient l'amnistie pour tous les Farc. 

Finca de malade
Finca de malade

mifamilliasi
AVAN dans  une Finca de malade

Nous coulons des jours heureux et paisibles, nous apprenons à jouer au jeu national colombien le Tejo. Une sorte de pétanque explosive où il faut lancer des palets de fer sur un cercle recouvert de mèche. Quant ça s'enflamme, c'est qu'on a marqué des points !

Jeu du tejo
Jeu du tejo

La région du café

On repart sur les routes mouvementées de la région du café. Après quelques déboires mécaniques pour Nathalia et Vincent on arrive à Chinchina, où Hernando nous héberge dans sa « Casa de ciclista », le fait de dormir à côté de plusieurs discothèque nous motive à « sortir » et danser dans une boîte gay ! Sacré soirée !

Colombie région du café
Village colombien
Cafe colombien

Velo region du cafe colombie
region du cafe colombie

Retour dans le passé

Le lendemain nous décidons de prendre une petite route de cailloux, une jolie alternative à la route principale qui nous permet de vraiment prendre la mesure des quantités de café produites dans ce pays ! C'est astronomique ! En chemin, une sympathique petite dame nous propose de dormir chez elle. Nous acceptons avec plaisir, non que la journée ait été dure mais le ciel orageux et la bonne mine de Gloria nous pousse a nous arrêter. Et nous avons bien fait, car elle nous emmène dans son petit village. Un endroit hors du temps avec des cow-boy se déplaçant en cheval pour aller au bar vêtus de poncho et de chapeaux ! Gloria semble ravie de se balader avec nous, tout le monde nous observe comme si nous venions d'une autre planète ce qui est un peu le cas. On se croirait dans un film, voilà une expérience qu'on oubliera pas de si tôt. Gloria et son mari sont d'une hospitalité exemplaire. Ils nous cuisinent un bon repas riz et soupe frijoles-platano, un délice ! On aurait envie de rester plus longtemps avec eux mais il nous reste peu de temps avant le retour (provisoire) en Suisse. Le matin, c'est bien émus que nous les quittons, ils nous ont touché et nous leur offrons une tasse achetée en Bolivie.

Velo region du cafe colombie
Famille colombienne

Chiva colombienne
Cow-boy colombien
Cow-boy colombien

AVAN
Village colombien

Parque de los nevados

Nous partons pour quelques jours d'autonomie avec un moyeu à nouveau en mauvais état, décidement la Colombie aura presque eu raison de notre tandem. On aimerait longer le parc « Los Nevados » pour aller de Villa Maria jusqu'à Libano. Les paysages promettent d'être grandioses, seul la météo pluvieuse et l'absence d'habitations nous oblige a prévoir un peu de nourriture et d'eau. Nous partons pour 30km avec 1600m de dénivelé qui nous mènent à 3500m. Assez fatigués, nous arrivons à l'embranchement de la petite route qui nous mène au parc. Là, Hugo nous invite dans sa petite boutique-bar à boire un thé chaud.

Parc de los nevados colombie
el 8 Parc de los nevados colombie

Parc de los nevados colombie el teniete el 8

On se sent revigorés, le froid commence à nous mordre les os. Hugo nous propose de planter nos tentes sur son terrain et de nous préparer un repas. On monte nos tentes sous l'oeil attentif et absolument effrayant d'un chien auparavant hyper-agressif et qui aurait tué des hommes lors des ses combats au côtés des paramilitaires ! Hugo nous affirme qu'il est très gentil à présent...mais on continue à en avoir très peur. Surtout quand il se met à aboyer sans cesse à moins d'un mètre de la tente en pleine nuit !

Au petit matin on plie nos affaires et on démarre sur un chemin qui nous mène dans un paysage nous rappelant un peu nos Alpes suisses. La montée n'est pas raide, mais nous amène progressivement à plus de 4000m, le manque d'oxygène ne nous avait plus touché depuis le Pérou ! Mis à part quelques problèmes de chaîne pour Natha et Vincent, tout se passe bien jusqu'au repas de midi. Peu après des nuages menaçant point leur nez et nous font avancer plus vite. Les paysages sont spéciaux et somptueux. Nous sommes un peu devant lorsque nous entendons des cris au loin « Alexiiiii »...c'est Nathalia qui nous appelle, leur porte bagage arrière s'est rompu. Il faut dire que de toutes les routes de cailloux que nous avons prise, celle-ci est la pire, des trous énormes et des cailloux massifs jonchent le parcours. Nous effectuons une réparation de fortune qui leur permet d'avancer encore. Il n'y a pas de voiture ni d'habitations puisque nous sommes à l'orée d'un Parc National.

Parc de los nevados colombie
Parc de los nevados colombie

Parc de los nevados colombie Cerro Guali
eparation tandem sur la route

Parc de los nevados colombie
Parc de los nevados colombie

80 km sans un coup de pédale

Nous savons que notre moyeu est en mauvais état et que nous ne devrions pas forcer lorsque la pente est un peu raide. Mais nous détestons tellement pousser notre tandem que nous préférons rester dessus. A 1km du sommet, nous étions justement en train de nous poser la question « Devrions-nous descendre et pousser le tandem ? », « Oui, mais j'ai pas envie » « Moi non plus » ...CRAC...le moyeu se rompt, immobilisés sur le champs, nous tombons de côté sous l'oeil amusé de nos amis ! Et pour donner un air encore plus dramatique à la situation, le climat tourne à la pluie et au brouillard ! Heureusement, comme toujours en voyageant, chaque problème est suivi d'une bonne nouvelle. Ce coup-ci il s'agit d'une descente de 80km, qui ne sera pas sans encombre non plus. En effet, nous héritons du gros sac de Nathalia et Vincent car leur porte bagage s'est à nouveau cassé.

Parc de los nevados colombie
Parc de los nevados colombie
Parc de los nevados colombie

Parc de los nevados colombie
Parc de los nevados colombie

Bomberos colombie

Après une bonne nuit orageuse sous la tente, nous continuons cette descente immense jusqu'à Libano où, par chance, nous trouvons la pièce cassée et le porte-bagage de nos amis est ressoudé. Les bomberos nous y accueillent à bras ouverts ! Nos vélos fonctionnent à nouveau et nous permettent de rejoindre Facatativa, une ville industrielle et peu jolie ! Pour l'anniversaire de Nathalia, nous nous rendons dans une jolie finca avec piscine que nous avons louée pour l'occasion!!!

Tienda colombie
Colombien en Poncho

Puis nous nous rendons à Bogota pour passer une semaine dans la famille de Nathalia. Une grande famille, unie et d'une gentillesse hors du commun, réunis autour d'Abuela Alicia avec qui nous partageons de sympathiques parties de Rumy. Ses années d'entrainement l'ont rendue experte et elle nous bat à tous les coups !

Arrivee a Bogota
Famile de natha

Rpa colombien
Famile colobienne

La Colombie à vélo avec nos meilleurs amis fut une expérience inoubliable ! Quoi de plus beau que de partager notre passion avec les gens qu'on aime ! Sans oublier la gastronomie colombienne (mmmh les arepas rien de mieux pour revigorer un cycliste fatigué, l'agua panela et le délicieux chocolat chaud-fromage) les paysages variés et magnifique. Mais surtout la gentillesse de ce peuple que nous nous réjouissons de retrouver après notre passage en Bolivie.

 

Merci à vous d'avoir accepté ce défi ! On viendra sur votre bateau pour vivre de nouvelles aventures AVAN !!

AVAN en tandem

Merci à Natha et Vincent pour les photos:) retrouvez leurs aventures sur take-me-everywhere.com

Notre itinéraire

Photos

Pour encore plus de photos rendez-vous dans la galerie :)

Article suivant >>



Écrire commentaire

Commentaires : 0